tdah symptomes diagnostic et prise en charge

#12 – TDAH chez l’enfant – symptômes, diagnostic et prise en charge

Votre enfant bouge tout le temps, agit avant de réfléchir, est dans la lune, a du mal à se concentrer, … Vous pensez qu’il a un Trouble du Déficit de l’Attention avec (ou sans) Hyperactivité (TDAH)? Retrouvez dans cet article les principaux symptômes du TDAH, son diagnostic et sa prise en charge.

Symptômes du TDAH

Le TDAH se manifeste par l’association de trois symptômes dont l’intensité et la manifestation varient selon chaque personne :

  • déficit d’attention
  • impulsivité
  • hyperactivité

Retrouvez ci-dessous les critères diagnostiques du DSM-5, 5e édition du Diagnostic and statistical manual of mental disorders (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux).

Ce trouble figure parmi les troubles dits neurodéveloppementaux.

Symptômes TDAH – Critères A

On retrouve un mode persistant d’inattention et/ou d’hyperactivité-impulsivité qui interfère avec les fonctionnement ou le développement, et caractérisé par A1 et/ou A2 :

A1. Inattention

Six (ou plus) des symptômes suivants ont persisté pendant au moins 6 mois, à un degré qui ne correspond pas au niveau de développement et qui a directement des conséquences négatives sur les activités sociales et académiques/professionnelles :

Remarque : les symptômes ne sont pas seulement la manifestation d’un comportement d’opposition, d’une déficience, hostilité, ou de l’incompréhension de tâches ou d’instructions. Pour les grands adolescents et les adultes (âgés de 17 ans et plus), au moins 5 symptômes sont exigés.

  • a) Souvent ne parvient pas à prêter attention aux détails ou fait des fautes d’étourderie dans les devoirs scolaires, le travail ou d’autres activités (ex : néglige ou oubli des détails, le travail n’est pas précis).
  • b) A souvent du mal à soutenir son attention au travail ou dans les jeux ( ex : a du mal à rester concentré durant un cours, une conversation, la lecture d’un texte long).
  • c) Semble souvent ne pas écouter quand on lui parle personnellement (ex : leur esprit parait ailleurs, même en l’absence d’une distraction manifeste).
  • d) Souvent, ne se conforme pas aux consignes et ne parvient pas à mener à terme ses devoirs scolaires, ses tâches domestiques ou ses obligations professionnelles (ex : commence le travail mais perd vite le fil et est facilement distrait).
  • e) A souvent du mal à organiser ses travaux ou ses activités (ex : difficultés à gérer des tâches séquentielles ; difficultés à conserver ses outils et ses affaires personnelles en ordre ; complique et désorganise le travail ; gère mal le temps ; ne respecte pas les délais fixés).
  • f) Souvent évite, a en aversion, ou fait à contre-coeur les tâches qui nécessitent un effort mental soutenu (ex : le travail scolaire ou les devoirs à la maison ; pour les adolescents et les adultes, préparation de rapports, formulaires à remplir, revoir un long article).
  • g) Perd souvent les objets nécessaires à son travail ou à ses activités (matériel scolaire, crayons, livres, outils, portefeuille, clés, papiers, lunettes, téléphone mobile).
  • h) Souvent se laisse facilement distraire par des stimuli externes (pour les adolescents et les adultes, cela peut inclure passer du « coq à l’âne ».
  • i) A des oublis fréquents dans la vie quotidienne (ex : faire les corvées, les courses ; pour les adolescents et les adultes, répondre à ses appels, payer ses factures, respecter ses rendez-vous).

A2. Hyperactivité et impulsivité

Six (ou plus) des symptômes suivants ont persisté pendant au moins 6 mois, à un degré qui ne correspond pas au niveau de développement et qui a un retentissement négatif directe sur les activités sociales et académiques/professionnelles :

Remarque : les symptômes ne sont pas seulement la manifestation d’un comportement d’opposition, d’une déficience, hostilité, ou de l’incompréhension de tâches ou d’instructions. Pour les grands adolescents et les adultes (âgés de 17 ans et plus), au moins 5 symptômes sont exigés.

  • a) Remue souvent les mains ou les pieds ou se tortille sur son siège.
  • b) Se lève souvent en classe ou dans d’autres situations où il est supposé rester assis (ex : se lève de sa place en classe, au bureau ou à son travail, ou dans d’autres situation qui nécessitent de rester assis).
  • c) Souvent, court ou grimpe partout, dans les situations où cela est inapproprié (remarque : chez les adolescents ou les adultes, cela peut se limiter à un sentiment d’agitation).
  • d) A souvent du mal à se tenir tranquille dans les jeux ou les activités de loisir.
  • e) Est souvent « sur la brèche » ou agit souvent comme s’il était « monté sur ressorts » (ex : incapable ou inconfortable de se tenir immobile pendant un long moment, comme dans les restaurants, les réunions ; peut être perçu par les autres comme agité, ou comme difficile à suivre).
  • f) Souvent, parle trop.
  • g) Laisse souvent échapper la réponse à une question qui n’est pas encore entièrement posée (ex : termine la phrase de leur interlocuteurs ; ne peut attendre son tour dans une conversation).
  • h) A souvent du mal à attendre son tour (ex : lorsque l’on fait la queue)
  • i) Interrompt souvent les autres ou impose sa présence (ex : fait irruption dans les conversations, les jeux ou les activités ; peut commencer à utiliser les biens d’autrui, sans demander ou recevoir leur autorisation ; pour les adolescents et les adultes, peut s’immiscer ou s’imposer et reprendre ce que d’autres font).

Symptômes TDAH – Critères B

Certains des symptômes d’hyperactivité/impulsivité ou d’inattention étaient présents avant l’âge de 12 ans.

Symptômes TDAH – Critères C

Certains des symptômes d’inattention ou d’hyperactivité/impulsivité sont présents dans deux ou plus de deux types d’environnement différents (ex : à la maison, l’école, ou le travail ; avec des amis ou des relations ; dans d’autres activités).

Symptômes TDAH – Critères D

On doit clairement mettre en évidence une altération cliniquement significative du fonctionnement social, scolaire ou professionnel et de la qualité de vie

Symptômes TDAH – Critères E

Les symptômes ne surviennent pas exclusivement au cours d’une schizophrénie, ou d’un autre trouble psychotique, et ils ne sont pas mieux expliqués par un autre trouble mental (trouble thymique, trouble anxieux, trouble dissociatif, trouble de la personnalité, intoxication par une prise de substance ou son arrêt).

Sous-types cliniques

Il existe plusieurs types de manifestation du TDAH:

  • Mixte ou combiné  : les critères A1 et A2 sont satisfaits pour les 6 derniers mois.
  • Inattention prédominante : le critère A1 est satisfait pour les 6 derniers mois mais pas le critère A2.
  • hyperactivité/impulsivité prédominante : le critère A2 est satisfait pour les 6 derniers mois mais pas le critère A1.

Le diagnostic du TDAH

Le diagnostic précoce du TDAH permet à l’enfant d’avoir une prise en charge adaptée. 

Vous et votre enfant pourrez ainsi mettre en place des stratégies pour améliorer son quotidien, et vous verrez ainsi une diminution de l’impact des symptômes.

symptômes et diagnostic TDAH
Illustration tirée du Blog de Mamlynda

La confirmation du diagnostic

Pour confirmer le diagnostic, plusieurs consultations sont nécessaires auprès d’un spécialiste du TDAH : pédiatre, neurologue, psychiatre ou pédopsychiatre, neuropsychologue (spécialiste des troubles du fonctionnement cérébral).

Comme pour toutes les questions d’ordre médical, il est recommandé de passer par son médecin généraliste qui vous orientera au mieux vers les spécialistes concernés.

A noter toutefois: bien que plusieurs types de spécialistes peuvent vous aiguiller sur la piste du TDAH, seul un médecin pourra en confirmer le diagnostic.

L’objectif de ces consultations est de bien distinguer le TDAH d’autres problèmes pouvant entraîner des symptômes similaires. 

Pour cela, les spécialistes s’appuient sur :

  • une analyse très précise des comportements de l’enfant, de ses cahiers et bulletins scolaires, de l’environnement familial ;
  • un examen clinique complet ;
  • l’utilisation de questionnaires destinés aux parents, aux enseignants et à tout observateur de l’enfant (ex. : infirmière scolaire) ainsi qu’à l’enfant lui-même
  • si nécessaire, des tests et une évaluation psychologiques plus poussés, effectués par un neuropsychologue.

Pour le diagnostic d’un TDAH chez les adultes, on va non seulement se concentrer sur les symptômes actuels, mais également les manifestations de ces symptômes pendant l’enfance (voir questionnaire DIVA pour exemple)

Le bilan permet aussi d’évaluer la sévérité du TDAH et ses conséquences, afin de proposer une prise en charge adaptée.

Quant à la recherche de troubles associés, elle repose sur d’autres évaluations (tests orthophonique, examen psychomoteur, etc.)

Le diagnostic confirme le TDAH de votre enfant?

A vous de jouer maintenant!

La première étape est de devenir un “expert TDAH”: car mieux connaître le TDAH vous permettra de mieux comprendre votre enfant, ses comportements, et vous permettra d’adapter votre modèle éducatif.

Et pour mieux comprendre le TDAH, je vous invite à lire mon article: Comprendre le Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH)

Pour mieux comprendre l’opposition de votre enfant: Comprendre l’opposition et le Trouble Oppositionnel avec Provocation (TOP)

La prise en charge du TDAH

La prise en charge intervient dans deux sphères : 

  • les symptômes du TDAH  
  • les comorbidités (rééducations spécifiques, intervention auprès de l’école, etc.).

Cette prise en charge est multimodale : elle comprend plusieurs types d’interventions à combiner en fonction de l’enfant, et en associant des approches éducatives, familiales, rééducatives, psychothérapiques, et médicamenteuse si nécessaire.

L’équipe médicale recommande d’abord une prise en charge non médicamenteuse (psychothérapie, rééducation, programmes Barckley à destination des parents). Si celle-ci reste insuffisante, un médicament psychostimulant peut être prescrit dans certains cas.

Sources et ressources

HAS (Haute Autorité de Santé) recommandation de bonne pratique à destination des médecins

Ameli.fr – Site de l’assurance maladie https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/trouble-deficit-attention-hyperactivite-tdah

Plus d’informations sur les sites officiels:

Association HyperSupers – TDAH France
Association internationale francophone TDAH Partout Pareil

Partager l'article
  • 32
    Partages
  • 32
    Partages

2 réflexions sur “#12 – TDAH chez l’enfant – symptômes, diagnostic et prise en charge”

  1. Ping : trouble du comportement / TDAH : 8 règles d'or pour améliorer votre quotidien

  2. Ping : objectif SMART : la méthode simple et efficace pour fixer vos objectifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *